Les notes des cours, des lectures, ...
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cours 2 - 26/10/11

Aller en bas 
AuteurMessage
Sophie
Bon lecteur


Messages : 61
Points : 131
Réputation : 2
Date d'inscription : 16/10/2011

MessageSujet: Cours 2 - 26/10/11   Ven 4 Nov - 4:03

[J'ai repris une partie du premier cours parce que j'y ai fait des ajouts pendant le second. Le début "officiel" du second cours est signalé]


2. Rôles et missions des bibliothèques et bibliothécaires


La bibliothèque :

- Conservation
- Promotion de la lecture
- Lieu de rencontre et d'échange (pour que ça devienne un lieu social)
- Lieu de vie
- Information
- Formation (aider les gens à être autonomes - dans leurs recherches, etc.)

Le bibliothécaire :

- Compétent (càd formé - mais autres possibilités maintenant pour travailler en bibliothèque, comme informaticien ou animateur - et informé)
Formation : 125h/5 ans de formation permanente/continue
Formations organisées par le CLPCF
Formations proposées par la Centrale Provinciale
- Sensibilisation des publics (on est susceptible d'avoir devant nous des publics différents). Il y aura le public déjà habitué de la bibliothèque et qu'il faut continuer à fidéliser, mais aussi les publics qui ne viennent pas, et il faudra alors susciter la demande chez eux, en allant au devant de ce public potentiel (développer des stratégies pour essayer de toucher ce public qui ne vient pas, aller au devant de ce public). Public réel et public potentiel.
- Gestion des collection
- Adaptation au public (adopter des stratégies pour apprendre à connaître le public, pour viser « nôtre » public - celui implanté sur notre territoire - quand on développe un projet).

Séparation faite entre bibliothèque et bibliothécaire mais, au final, les deux se mélangent.

NB : CLPCF = Centre de Lecture Publique de la Communauté Française. Les formations CLPCF sont donc financées par la Communauté française.

NB : Bibliothèques locales, puis quelques bibliothèques principales qui couvrent une région plus importante que la commune, puis au-dessus les bibliothèques couvrant la province, la bibliothèque centrale, chez nous à La Louvière - structure d'un réseau de bibliothèques au niveau d'une Province. Mais c'est l'ancien décret. Depuis le nouveau décret, cette réalité change. On parle maintenant d'opérateurs directs et d'opérateurs d'appuis. Les opérateurs directs, c'est au niveau local et principal (les deux premiers niveaux donc). Et pour la centrale, on dira opérateur d'appui. L'échelon des principales saute. Exemple : la bibliothèque de Tournai ne sera plus une bibliothèque principale, elle va demander une nouvelle reconnaissance (= opérateur direct de type 4).Le PO de la grosse bibliothèque, c'est la Province. Donc plus de bibliothèques principales avec le nouveau décret. Opérateurs directs avec des collections encyclopédiques. Les anciennes bibliothèques principales vont essayer d'être reconnues comme opérateur direct possédant une collection encyclopédique (càd un ensemble de documents qui entreraient dans les différentes classes de la CDU, donc qui toucheraient à tous les domaines, comme une encyclopédie)(mais obligation pour TOUTES les bibliothèques d'acheter dans tous les domaines, cependant cela n'aurait pas été appliqué dans les plus petites bibliothèques - comme pour les rayons plus scientifiques).

NB : La bibliothèque est neutre politiquement parlant.

NB : Réorganisation des lieux en fonction des publics, alors qu'avant c'était normalisé, très (dé)limité. Par exemple, si on a vocation de recevoir des groupes scolaires, on peut demander un financement particulier pour construire un local pour accueillir les groupes de manière correcte. En fonction du type de projet mis au point et du type de public ciblé.

Cours 2 - 26/10/11

NB : Territoire de la bibliothèque (pour les petites et moyennes) correspond plus au moins au territoire de l'entité communale.

Rôles des bibliothèques et bibliothécaires (dans l'ensemble) :

- Développer des pratiques de lecture (et non la bibliothèque, donc stade supérieur)(idéalement, il devrait y avoir une bibliothèque sur chaque portion de territoire).
- Favoriser l'accès au savoir et à la culture.
- Développer les rencontres, les échanges visant à intégrer des pratiques individuelles dans des pratiques collectives (essayer de développer/susciter la participation citoyenne).
- Le bibliothécaire doit se mettre au service des besoins en éducation permanente de l'ensemble de la population. Voir les premières pages du nouveau décret.
- Développer des stratégies pour connaître les besoins des lecteurs. Il faut donc bien songer que les bibliothécaires ne sont pas seuls et qu'il faut travailler en partenariat.
- Quand on pense à la population, il faut à la fois songer au public réel, mais aussi au public potentiel (celui qu'il faudrait amener dans les bibliothèques). Il faut donc aller aux devants du public potentiel pour susciter sa demande. Donc il y aura une politique de développement de la lecture adaptée au public.


ATTENTION :

Aspects déontologiques :
- Le bibliothécaire ne pratiquera aucune censure, ni dans ses choix, ni dans les pratiques de lecture de ses habitués (on peut « protéger » le lecteur enfant, mais pas censurer).
- Devoir de discrétion, secret professionnel, on ne peut divulguer ce que lit le lecteur, respect de sa vie privée.
- On ne pratique aucune discrimination. N'importe qui peut venir librement et emprunter librement ce qu'il veut.


NB : Exemple : Il y a beaucoup de lecteurs demandeurs de conseils pour la rédaction de CV (qui viennent à la bibliothèque pour profiter des ordinateurs), on peut donc imaginer qu'un lecteur fasse une animation sur le sujet (un lecteur et non un animateur). La bibliothèque pourrait décider d'engager quelqu'un pour chapeauter ce genre d'animations.

NB : Dans le « socio-culturel », il y a une vingtaine d'années, on était plus du côté « culturel », maintenant on est plus du côté « socio ».

Décret : Education permanente : initiatives démocratiques (de tout un chacun), accessibles à tous. Démocratisation de la culture, la culture pour tous. Mais une autre dimension en plus : la culture PAR tous, chacun peut être un agent actif travaillant dans le domaine de l’éducation permanente. Manière de lutter contre l'individualisme à outrance et de participer à une nouvelle forme d'intégration (--> espaces conviviaux pour réunir l'échange, partage, etc.).
Idée : que nous formions des relais par rapport à cette citoyenneté active, à cette participation citoyenne. Pratique collective.
Il ne faut pas non plus que les animations ne deviennent QUE ça, il faut aussi des animations au sein de la bibliothèque. Garder livres et lecture en tête.

Il faut développer les ressources dans deux sens : un sens de loisir et un sens d'information. Parmi les ressources que l'on doit posséder, il faut aussi bien privilégier l'axe de la détente que l'axe de l'information donc. Fictions et documentaires.


Règlements :

Voir exemples.

Il est indispensable, il en faut un absolument.
Le règlement doit être soumis au P.O., parce que c'est sur le P.O. que les problèmes vont retomber.
Revenir en haut Aller en bas
 
Cours 2 - 26/10/11
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cours technique femme et milonga art plus tango
» Cours de Broderie d'Art à Marly le Roi (78)
» Formation Professionnelle en cours du soir
» Petit cours pédagogique.
» Ou trouver des cours web pdf bricolage sur la tapisserie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IPEPSHO - Bibliothécaire breveté :: Cours de Sophie-
Sauter vers: