Les notes des cours, des lectures, ...
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LABO D'INFORMATIQUE SPECIFIQUE - Cours 1 - 06/12/11

Aller en bas 
AuteurMessage
Sophie
Bon lecteur


Messages : 61
Points : 131
Réputation : 2
Date d'inscription : 16/10/2011

MessageSujet: LABO D'INFORMATIQUE SPECIFIQUE - Cours 1 - 06/12/11   Ven 9 Déc - 8:53

(pas corrigé l'orthographe)
(en attendant nouvelle section, je mets le cours ici)

0. Programme des cours


Cours 1 : 06/12/11
Cours 2 : 13/12/11
Cours 3 : 16/12/11
Cours 4 : à déterminer
+ 6 visites de bibliothèques :

AD LIB
Samedi 14 janvier
10h-12h
Nivelles

VUBIS
Vendredi 20 janvier
16h30
Tournai
Bibliothèque publique

SOCRATE
Samedi 21 janvier
9h30
Leuze

ABSOTHEQUE
Samedi 4 février
9h30
Ath
Bibliothèque publique

PMP

Papyrus




Examen : recherche sur les logiciels et présentation d'un logiciel au public, travail en binômes.
Faire une synthèse après chaque visite, deuxième note sur les synthèses.



1. Avant-propos - OPAC


Online Public Access Catalog = OPAC
En français, on avait CIEL : Catalogue Informatisé En Ligne comme acronyme, mais on ne l'utilise plus pour ça, c'est un logiciel de comptabilité qui existe en France et en Belgique.
Il y a eu aussi CAP : Catalogue d'Accès Public (mais maintenant, c'est Certificat d'Aptitude Pédagogique en Belgique et Certificat d'Aptitude Professionnelle en France).
Mais on garde le terme OPAC maintenant.
OPAC est un module qui n'existait pas avant dans les SIGB, et qu'on retrouve maintenant dans tous les logiciels que l'on va étudier.

NB : Différence entre un logiciel et un progiciel : le progiciel a une « détache » souvent professionnelle, logiciel qui émane du professionnel.

Les premiers OPAC étaient en mode caractère (sobre, écrit sous DOS, pas de convivialité) et consultables uniquement à l'intérieur de la bibliothèque. Avant 90 , OPAC était visualisé d'une manière sobre donc. Après 90, avec l'arrivée d'internet, on a vu apparaître l'interface graphique qui prédomine de plus en plus et qui respecte les standards du web.

Maintenant, OPAC et internet sont toujours ensemble, on ne peut pas parler d'OPAC sans internet. De plus en plus d'OPAC sont consultables sur internet. On parle d'ailleurs parfois d'OPAC WEB ou WEBOPAC. L'OPAC est généralement fourni par le logiciel de gestion de la bibliothèque appelé Système Intégré de Gestion de Bibliothèque (terme à retenir), le SIGD. Par exemple, VUBIS ou SOCRATE sont des SIGB.

A retenir : l'OPAC est un module qui appartient au SIGB, qui est toujours marié à internet et qu'on retrouve dans les logiciels de bibliothèque. Cet OPAC-là peut aussi se trouver encapsulé dans un ensemble technique plus large appelé « portail documentaire ».

NB : On peut dire SIGB ou SGIB.

Méthode déductive : OPAC est le général, on va maintenant voir les logiciels, les SIGB.


2. Les SIGB/SGIB


Si la profession de bibliothécaire se trouve modifiée, elle n'est pas pour autant menacée. Les SIGB (Systèmes Intégrés de Gestion de Bibliothèque) permettent d'économiser un temps qui pourra être utilement affecté aux conseils et au dialogue avec le lecteur, ou, encore, à l'accompagnement de ce nouvel outil des bibliothèques qu'est internet.


2.1. Les principaux logiciels de SIGB

Il n'existe pas de logiciel standard commun à l'ensemble des bibliothèques publiques en Communauté française. Pas de monopole, pas de standard. Les principaux sont :
- VUBIS
- SOCRATE
- Absothèque
- Antigone
- AD LIB
- Papyrus
- Tobias
(etc.)

Cette liste de logiciels n'est pas limitative, il y en a d'autres. Par exemple « Bibliothèque », qui est disponible gratuitement, au même titre que PMP.

On n'a le droit d'installer les logiciels dit « payants » que sur un seul poste. Donc il y a un prix plus important pour un logiciel à mettre en réseau sur un nombre x de postes. Il y a des logiciels qui sont « full réseau » (autant de postes que l'on veut) et d'autres non.

Une bibliothèque est tributaire de la société qui distribue le logiciel. Par exemple, la société ne va nous donner accès à la « source » de ce logiciel. Comme il n'y a pas de standard, donc on doit se référer à cette société-là. Quand on a un problème, on doit voir ce qui a été convenu avec la société. On a par exemple un ou deux ans de maintenance dans le contrat.

Mais alors, si on a un logiciel gratuit (que l'on peut télécharger gratuitement, mais on n'a pas accès aux sources pour autant), la maintenance coûte plus cher parce qu'il faut faire appel à des sociétés de maintenance qui coûtent souvent plus cher. Il y a également des logiciels en open source (= accès à la source, on peut l'acheter, mais on a accès aux sources en plus) mais il n'en pas beaucoup en bibliothèque. Ces logiciels en open source sont des logiciels dont les codes seraient accessibles à tous, de manière à pouvoir être améliorés.
Il y a par exemple KOHA (www.koha.org), comme logiciel en open source.

Plusieurs cas donc :
- logiciel payant open source : on l'achète et on a accès aux sources (on signe quand même quelque chose)(quand même conventions avec la boîte qui vend le logiciel) ;
- logiciel payant sans accès aux sources ;
- logiciel gratuit, téléchargé via internet, pas de sources pour autant (par exemple, PMP - www.sigb.net), en général pas open source.

Les SGIB se différencient par leurs origines, leur histoire, mais surtout par le coût. Bien sûr également par leur ergonomie, leur capacité (le nombre de documents, de documents en prêt, etc.). Par contre, ils doivent se ressembler en ce qui concerne les normes, les fonctionnalités et surtout le travail en réseau.

Aujourd'hui, ce qui importe, ce n'est pas de maîtriser un logiciel de gestion de bibliothèque en particulier, mais d'acquérir les capacités qui permettent de faire face à n'importe quel système de gestion de bibliothèque.


2.2. Les fonctions (fonctionnalités) d'un SIGB

(attention, ça peut être une question d'examen)

1) Le module « acquisitions »

Ce module permet de faciliter les ordres de commande (impression des lettres de commande). Ce module permet aussi de contrôler les arrivées et les retards des documents commandés (quand on rend un livre en retard, ce logiciel le signal). Il permet aussi de gérer les dépenses. Il permet également de gérer d'autres types de données, comme les données concernant les lecteurs (par exemple, si l'on souhaite introduire les suggestions des lecteurs), ou encore les données concernant les commandes (par exemple : le code des fournisseurs, les comptes bancaires à débiter, les informations bibliographiques, etc.).

2) Le module « catalogage »

Un document doit d'abord faire l'objet d'une création avant de pouvoir être mis en prêt. Les notices des documents peuvent être saisies à la bibliothèque ou être importées. Il y a un standard unimarc qui permet de partager des notices entre des systèmes hétérogènes (expl : on peut travailler avec VUBIS sous Windows ou avec SOCRATE sur Linux, ce standard est valable aussi bien d'un côté que de l'autre). Unimarc est un format informatique international des données bibliographiques permettant les échanges entre logiciels documentaires ou bases de données bibliographiques. Ce qui veut dire que ce standard va faire le lien entre tout ce qui est bibliographique (stocké dans des bases de données) et votre bibliothèque. Il est conforme à la norme ISO 27-09. Les notices comprennent le numéro (unique) (qui détermine la clé primaire de la table « livres »), l'ISBN (International Standard Book Number, standard internationalisé du livre). Il y a également dans ces notices l'acquisition (l'année/prix), les codes-barres, le titre, l'auteur, etc.

3) Le module « prêts »
Revenir en haut Aller en bas
 
LABO D'INFORMATIQUE SPECIFIQUE - Cours 1 - 06/12/11
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Monastir: démarrage samedi d'un cours de formation certifiante en informatique .
» En cours: Hotchkiss H35 - RPM 1 / 72.
» cours technique femme et milonga art plus tango
» Cours de Broderie d'Art à Marly le Roi (78)
» Formation Professionnelle en cours du soir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IPEPSHO - Bibliothécaire breveté :: Sophie-
Sauter vers: